Archives par étiquette : Nathalie Berton-Blivet

Complément d’enquête sur… la copie de la musique d’Église au XVIIIe siècle

Le résumé de la communication de Nathalie Berton-Blivet et Fabien Guilloux présentée lors du webinaire de recherche d’AteCop, le 1er avril 2021, « L’économie de la copie dans une maîtrise capitulaire : l’exemple de la collégiale Saint-Vincent de Soignies au XVIIIe siècle », est disponible sur le carnet de recherche de ce programme consacré aux premiers ateliers français de copistes en musique.
https://atecop.hypotheses.org/date/2021/03#ancreBerton

Cela offre l’occasion de découvrir ou redécouvrir le maître de musique et compositeur Pierre Louis POLLIO  (1724-1796). Il termina sa carrière à Soignies (actuelle Belgique) après avoir exercé dans de prestigieux établissements français, à Péronne, Dijon et Beauvais.

L’IReMus a développé deux programmes de recherches en lien avec ce compositeur : « Pollio » autour de l’exceptionnel fonds documentaire et musical de Soignies, puis « Autour du lutrin ».

Découvrez également l’enquête menée par Nathalie et Fabien à la cathédrale de Beauvais, sur les traces de POLLIO (vidéo) : https://www.nakala.fr/nakala/data/11280/ec18af1c

 

La copie de la musique à la collégiale de Soignies (Belgique) au XVIIIe siècle

« L’économie de la copie dans une maîtrise capitulaire : l’exemple de la collégiale Saint-Vincent de Soignies au XVIIIe siècle »

Jeudi 1er avril 2021, communication présentée dans le cadre du webinaire Atecop.

Cette présentation se propose de mettre en lumière la production et l’organisation de la copie au sein d’une maîtrise capitulaire dans la seconde moitié du XVIIIe siècle. Elle s’appuiera de manière privilégiée sur le fonds musical de la collégiale Saint-Vincent de Soignies, mis en perspective avec d’autres exemples situés dans le grand quart nord-est de la France. 

Nathalie Berton-Blivet est ingénieure d’études à l’IReMus (UMR 8223 – CNRS). Elle consacre une partie de ses travaux à l’étude de la musique religieuse en France aux XVIIe et XVIIIe siècles.
Elle a été partenaire de l’ANR Muséfrem (2009-2013) et poursuit sa collaboration dans le cadre du Réseau Muséfrem. Voir ses travaux.

Fabien Guilloux est ingénieur d’études à l’IReMus (UMR 8223 – CNRS). Il consacre une partie de ses travaux à l’étude des pratiques musicales dans les milieux canoniaux et monastiques à l’époque moderne.
Il a notamment contribué au Portail du patrimoine musical du Hainaut ((XVIIe-XVIIIe siècles) qui comprend une base de données prosopographique des musiciens de cette province. Voir ses travaux.

Pour en savoir plus et s’inscrire : https://atecop.hypotheses.org/