Archives mensuelles : novembre 2018

Journée d’études en hommage à Philippe Lescat, Paris, 8 décembre 2018

Samedi 8 décembre 2018
de 14h00 à 18h00
Maison de la recherche de Sorbonne-Université
Salle D421
28 rue Serpente
75006 Paris

Journée d’études organisée par l’Association Philippe-Lescat, l’Association Musique ancienne en Sorbonne et l’IReMus. Elle sera l’occasion de présenter la mise en ligne de son travail inédit « Les Maîtrises parisiennes », prévu pour sa thèse d’État.

Pour ceux-celles qui ne l’ont pas fait, il est rappelé qu’il faut s’inscrire car l’accès est contrôlé en raison des dispositifs de sécurité : bertrand.porot@gmail.com
Pour en savoir plus : http://www.philippe-lescat-asso.fr/

PROGRAMME

14h00 : Cécile Davy-Rigaux (CNRS) et Bertrand Porot (université de Reims-CERHIC)
Présentation de l’étude inédite de Philippe Lescat sur les maîtrises parisiennes sous l’Ancien Régime.

14h30 : Sylvie Granger (Le Mans Université – Laboratoire TEMOS)
«Les femmes dans la musique d’Église à travers l’enquête Muséfrem»

15h00 : Théodora Psychoyou (IReMus, Sorbonne Université)
«Les traités et l’enseignement sous l’Ancien Régime»

15h30 : Amélie Dubreuil-Porret (IReMus)
«Renaissance des maîtrises au XIXe siècle»

16h00 : pot de l’amitié.


L’orgue de Saint-Géraud d’Aurillac

Nicolas GUEUDRY (Rouen, 1725-Aurillac, 1794) a occupé pendant 27 ans le poste d’organiste de la collégiale Saint-Géraud d’Aurillac. C’est lui qui exerce de 1763 jusqu’en 1790, lorsque les chapitres sont supprimés.
En 1777, il quitte momentanément la ville pour se rendre à Moulins, le temps de la construction d’un nouvel orgue.
En janvier 1780, il est de retour pour la réception de l’instrument et le mariage de sa fille Hélène, en présence du facteur d’orgue Joseph RABINY, paroisse Saint-Géraud.

F-Ad15/ 2 E 14 / 18,1, Signatures de l’acte de mariage de Joseph Crémont et Hélène Gueudry à Aurillac, le 18 janvier 1780.

18 janvier 1780 [mariage] entre Sieur Joseph CREMONT musicien fils majeur et légitime de Jean Cremont et de Leonarde Brousse originaire de la ville de tulle et habitans de cette ville d’une part et demlle jeanne helene gueudry fille mineure et legitime du Sr nicola jean GUEUDRY organiste et de dame honoré claude dubuisson habitants de droit et de fait de cette ville d’autre part […] en présence de des Sieurs nicolas jean GUEUDRY père de l’épouse, de sieur Antoine CREMONT frère de l’époux, d’antoine Guitard procureur fondé des père et mere de l’époux et du Sieur gereau capelle [?]fficiés au garnizon d’auvergne habitant d’Aurillac.[signatures]
Gueudry dite Bellemarre / Cremont / Cremont cadet [Antoine] / Gueudry / Guillard / Capelle / Rabiny / Boysson

L’orgue touché par N. Gueudry a été préservé. L’association Agora 15 et François Blanc oeuvrent pour son entretien, sa sauvegarde et sa restauration.

La Montagne, 10 novembre 2018


13 septembre 2018 : Journée d’études autour du fameux pichet d’Aire-sur-la-Lys

Programme

Rencontre musicologique organisée par la Société Académique des Antiquaires de la Morinie
Fabien Guilloux, chercheur au CNRS (IReMus), animera trois tables rondes ponctuées d’écoutes du motet De Venerabili (Aire-sur-la-Lys, entre 1728 et 1737)
Jeudi 13 septembre 2018
14 heures – 18 heures
Espace culturel Area
Place du Château
62120 Aire-sur-la-Lys
Entrée libre et gratuite

Le 19 mai 2017, la maison De Baecque & Associés mettait en vente chez Drouot à Paris un pichet parlant de forme balustre en faïence polychrome, orné d’une scène figurant chantres et musiciens de la collégiale Saint-Pierre d’Aire-sur-la-Lys. Aussitôt annoncé, ce pichet a suscité un engouement à la hauteur de son intérêt de la part des musicologues, aussi bien que des historiens.
Soucieuse de promouvoir l’histoire locale sous tous ses aspects depuis sa création en 1831, la Société des Antiquaires de la Morinie a organisé une rencontre autour de cet objet unique, exceptionnellement de retour à Aire pour l’occasion.

14h : Présentation par Matthieu Fontaine, président de la Société Académique des Antiquaires de la Morinie.

Écoute : De Venerabili, ouverture et récitatif

14h30 : Première table ronde : Plantons le décor

• Le chapitre Saint-Pierre d’Aire en Artois au XVIIIe siècle : Christophe Leduc, CREHS, Université d’Artois.

• Présentation du chœur : Laurence Baudoux, CREHS, Université d’Artois.
Discussion.

Écoute : De Venerabili, premier air.

15h15 : Seconde table ronde : Entendre la musique : le De Venerabili

• Du manuscrit à la partition : Joël Macke, spécialiste de l’édition musicale, Emmanuel Hachez, directeur de chorale (Soignies, Belgique).

• De la partition au concert : Yves Wuyts, directeur de plusieurs chœurs et ensembles, (Mons, Belgique).

• Le concert, une histoire : Philippe Masingarbe, président du Comité Flamand de France.
Discussion.

Écoute : De Venerabili, chœur central

16h15 : Pause

16h30 : Troisième table ronde : Voir la musique : le pichet d’Aire (1773)

• Les pichets historiés dans la faïence d’Aire : Laurence Baudoux, CREHS, Université d’Artois.

• Des musiciens de faïence et de papier : le corps de musique de la collégiale d’Aire vers 1773 : Youri Carbonnier, CREHS, Université d’Artois.

Discussion.

Écoute : De Venerabili, second air.

17h30 : Conclusion

• La place du pichet d’Aire dans l’iconographie musicale : Fabien Guilloux

Écoute : De Venerabili, chœur final.

• Extrait du catalogue rédigé par DE BAECQUE-D’OUINCE-SARRAU, page 80/220, mai 2017, Vente à Paris (Drouot) le 19 mai 2017.

www.debaecque.fr/lot/82277/7339759

pichet musiciens Aire Drouot 19-5-2017-2.png

Catalogue rédigé par DE BAECQUE-D’OUINCE-SARRAU, page 80/220, mai 2017

Exceptionnel pichet parlant de forme balustre, en faïence polychrome, orné d’une scène tournante figurant les chantres et musiciens de la collégiale d’Aire-sur-La-lys en 1773. Sur un sol carrelé bleu et blanc, on découvre en partant de la gauche :
– mr BAUQUET serpentiste,
– mr SOUPLET et mr DUPUŸ chantres,
– mr LEDUC contrebassiste,
– mr HUGUE organiste,
– mr WERQUIN maître de musique,
– DURANT et JONART enfants de chœur,
– mr PETIT et mr DELAIRE chantres.

De part et d’autre de l’anse, deux pupitres : l’un soutient un livre de chœur fermé, l’autre un livre ouvert où on peut lire « lauteur et au cu ». Sur le fond du pot, en lettre peintes, la signature et la date : « p j. Delaire 1773 ». Le col est orné d’une arcature fleurie au centre de laquelle est représentée la colombe du Saint-Esprit
Artois – Aire-sur-la-Lys, XVIIIe siècle
H. 26,3 cm MH
Manque le couvercle en étain, éclat sur rebord intérieur du pichet et un autre sur le pied.
– D’après Tardy, le musée de Saint-Omer possède un pot d’Aire-sur-la-Lys daté 1731 à décor en camaïeu bleu de musiciens devant leur pupitre.
– Dans la base de données prosopographique des musiciens d’église en 1790, on apprend que PETIT Pierre Joseph (1722-1803) occupe pendant plus d’un demi siècle les fonctions de chantre à la collégiale d’Aire-sur-la- Lys tout en exerçant le métier de marchand de tabac. Que WERQUIN Étienne Marie Joseph (1742-1812) assure la fonction de maître de musique dans cet établissement. Que DELAIRE Philippe Joseph (1752-1825) est formé dans cette même collégiale avant d’entreprendre une carrière de haute taille et qu’il se marie en 1773.
Nous savons, par ailleurs, qu’il exerce le métier de peintre en faïence à Aire-sur-la-Lys. Le chantre Pierre Joseph Delaire est donc bien l’auteur de ce pichet.
[estimations] 500 / 900 €, adjugé 7 500 euros.

Le pichet, le jour de la vente. cliché Françoise Talvard et Youri Carbonnier, présents chez Drouot, Paris, le 19 mai 2017

Merci à Alain Ménil de nous avoir transmis cette information.

6 et 7 juin 2014 – Fonds musicaux en Région : conservation, recherche, diffusion

[Accéder à la captation vidéo des communications de ces journées https://vimeo.com/99817731]

Programme

Vendredi 6 juin 2014 à 14 heures

ACCUEIL / INTRODUCTION

Bernard Dompnier : Une nouvelle actualité pour des partitions réputées oubliées

INTERVENTIONS

Catherine Massip : Patrimoines musicaux des provinces

Rémy Campos : De la mise en ordre des archives à l’élaboration des questionnaires historiques : deux cents ans de travail musicologique de terrain

Isabelle Langlois : Laissez parler les petits papiers

Françoise Talvard : Un fonds musical conservé aux archives départementales du Puy-de-Dôme

TABLE-RONDE, De la conservation à la recherche. Modérateur Laurence Decobert
Jean-François Delmas, conservateur de la Bibliothèque Inguimbertine de Carpentras
Isabelle Brunet, conservateur du patrimoine des AD-47 (fonds des ducs d’Aiguillon)
Damien Vaisse, conservateur du patrimoine des AD-34
Jean-Paul Montagnier, professeur à l’Université de Nancy-II

En soirée, concert à la cathédrale de Clermont
Voir le programme du concert

Trésors du Baroque français. Musique sacrées à la cathédrale de Clermont Œuvres de Bouzignac, Cheneveuillet, Grénon et Rameau
Les Pages, les Chantres et les Symphonistes du CMBV – Direction Olivier Schneebeli, co-production CMBV / Centre lyrique de Clermont-Auvergne

Samedi 7 juin 2014 à 9 heures

Jean Duron : Qu’entendre des patrimoines musicaux provinciaux

Sylvie Giroux : La Région Centre, un terrain d’expérimentation

Jean-François Détrée : Les fonds patrimoniaux : usages d’hier et pratiques d’aujourd’hui

Jean-Christophe Maillard : Fonds musicaux anciens : quelques chantiers d’inventaire en Midi-Pyrénées et en Aquitaine

Sylvie Granger et Jérémy Crublet : Présentation et ouverture de la base de données MUSÉFREM. En savoir plus sur la mise en ligne.

TABLE-RONDE, De la partition au concert. Modérateur Jean Duron
Jean-Marc Andrieu, directeur de l’ensemble Les Passions, Montauban
Éric Desnoues, directeur du Festival de Musique Baroque de Lyon et des Nuits musicales d’Uzès
Laurence Lamberger-Cohen, directrice de la Réunion des Opéras de France

Les Enfants de choeur des églises du centre de la France

Bastien Mailhot, Les Enfants de chœur des églises du centre de la France. Les institutions capitulaires d’éducation et leurs élèves aux XVIIe et XVIIIe siècles.

Dans la France des XVIIe et XVIIIe siècles, la plupart des chapitres de chanoines entretiennent une maîtrise capitulaire. Structures de formation parallèles aux institutions scolaires classiques, les maîtrises accueillent un nombre variable d’enfants auxquels est dispensé un enseignement général et une solide formation musicale pendant sept à dix ans.
Cet ouvrage prend pour cadre géographique un large centre de la France dans le but d’obtenir un panorama complet de ces institutions originales et de ce groupe social d’un immense intérêt historique car au croisement d’enjeux aussi bien économiques et sociaux que culturels, liturgiques et musicaux.

Bastien Mailhot est docteur et enseignant en histoire moderne de l’Université Clermont Auvergne. Collaborateur actif du programme national de recherche sur la musique et les musiciens d’Église à l’époque moderne (MUSÉFREM), il a participé à la rédaction de différents ouvrages collectifs, notamment Les Bas Chœur d’Auvergne et du Velay et Le serpent, itinéraires passés et présents.

Presses universitaires Blaise-Pascal, Clermont-Fd, 2018, ISBN papier 978-2-84516-765-0, ISBN PDF 978-2-84516-766-7, 324 pages,
[Lire l’introduction en texte intégral et consulter la table des matières].