La copie de la musique à la collégiale de Soignies (Belgique) au XVIIIe siècle

« L’économie de la copie dans une maîtrise capitulaire : l’exemple de la collégiale Saint-Vincent de Soignies au XVIIIe siècle »

Jeudi 1er avril 2021, communication présentée dans le cadre du webinaire Atecop.

Cette présentation se propose de mettre en lumière la production et l’organisation de la copie au sein d’une maîtrise capitulaire dans la seconde moitié du XVIIIe siècle. Elle s’appuiera de manière privilégiée sur le fonds musical de la collégiale Saint-Vincent de Soignies, mis en perspective avec d’autres exemples situés dans le grand quart nord-est de la France. 

Nathalie Berton-Blivet est ingénieure d’études à l’IReMus (UMR 8223 – CNRS). Elle consacre une partie de ses travaux à l’étude de la musique religieuse en France aux XVIIe et XVIIIe siècles.
Elle a été partenaire de l’ANR Muséfrem (2009-2013) et poursuit sa collaboration dans le cadre du Réseau Muséfrem. Voir ses travaux.

Fabien Guilloux est ingénieur d’études à l’IReMus (UMR 8223 – CNRS). Il consacre une partie de ses travaux à l’étude des pratiques musicales dans les milieux canoniaux et monastiques à l’époque moderne.
Il a notamment contribué au Portail du patrimoine musical du Hainaut ((XVIIe-XVIIIe siècles) qui comprend une base de données prosopographique des musiciens de cette province. Voir ses travaux.

Pour en savoir plus et s’inscrire : https://atecop.hypotheses.org/

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.