Archives par étiquette : généalogie

Complément d’enquête… à Saint-Flour (Cantal)

Complément d’enquête réalisé par Patrick Bec, contributeur de Muséfrem, sur les familles des choriers composant les bas choeurs de la cathédrale Saint-Pierre-et-Saint-Flour et de la collégiale Notre-Dame de Saint-Flour.

Patrick Bec, « Les choriers de Saint-Flour, des musiciens au service de l’Église », L’Écir, Bulletin du Groupe d’Études Historiques et de Recherches généalogiques de Saint-Flour. Aubrac – Planèze – Margeride, Saint-Flour, no 74, octobre 2020, p.31-52.
À télécharger (avec l’aimable autorisation du GEHRG) : P. BEC Choriers de Saint-Flour ECIR 74 2020.

Affiche des choriers de la  collégiale Notre-Dame de Saint-Flour, 1454, Arch. dép. du Cantal, 10 PH 462.

Outre la présentation de l’enquête nationale et de la synthèse départementale du Cantal pour les abonné.e.s, Patrick Bec a reconstitué finement les généalogies de quelques familles sanfloraines et restitue une partie des réseaux familiaux dans lesquels évoluent ces chantres, tout au long du XVIIIe siècle. Ces ecclésiastiques, sans descendance, sont souvent méconnus des généalogistes. Les parcours de Pierre GENDRE, Étienne GRENIER, Antoine MOISSET, François PRÉVOT,… s’inscrivent pourtant au coeur d’une riche sociabilité familiale et professionnelle.
De quoi susciter, nous l’espérons, de nouvelles découvertes qui contribueront à compléter les notices des choriers de la cathédrale de Saint-Flour.

Pour en savoir plus
https://archives.cantal.fr/explorer/expositions-et-albums/expositions-virtuelles/insolites
GEHRG – Archives municipales – 60 rue de Belloy – F-15100 Saint-Flour – gehrg15100@gmail.com
http://philidor.cmbv.fr/musefrem/cantal

La Base de données Muséfrem au service de tous : Témoignage

« Je suis tombé par hasard sur votre base de données, dont j’ignorais l’existence. Je tiens à vous remercier pour le travail extraordinaire qu’elle doit représenter, et duquel j’ai pu profiter pour mes recherches généalogiques.
Je cherchais notamment plus d’informations sur Pierre Saint Clivier et Reine Lemaître, desquels descend ma compagne. Dans votre base de données se trouvent des entrées pour Pierre SAINT CLIVIER ainsi que pour Pierre LEMAÎTRE, frère de Reine Lemaître.
Concernant ce dernier, je peux vous apporter quelques petits compléments d’information […].
Pour la petite histoire : Je constituais la fratrie Lemaître, et malgré le nombre déjà extraordinaire de quinze enfants, Pierre né en 1744 n’y figurait pas. Par contre, j’ai trouvé les deux mariages d’Hélène, dont le premier contenait ce passage inhabituel « […] je prestre soussigné frère de l’épouse […] ». Aucun des enfants trouvés jusque-là ne pouvait être ce prêtre, car il fallait qu’il soit mâle, non-marié, en vie, et suffisamment âgé pour être prêtre… Dans mon désespoir, j’ai tapé « Lemaître prêtre Bourges » dans Google et je suis tombé sur son entrée dans votre base de données. Et c’est ainsi que j’ai découvert la vie de Pierre Lemaître avec tous les détails y compris sa fin tragique. Merci ! »

Christoph Winkelmann (décembre 2020)

D’autres commentaires dans le Livre d’or.